Swissapco | photographie animalière

Swissapco c'est deux choses: du parapente et de la photographie !


Lorsque je devenais, en 2007, importateur de la société israélienne Apco Aviation Ltd., Swissapco est né, afin de proposer des articles de vol-libre. Aujourd'hui, je réponds toujours aux demandes des clients mais il ne s'agit plus de mon activité principale. Bien que je ne vive actuellement pas du parapente, je souhaite tout de même lui consacrer un partie de mon site. L'onglet Météorologie lui est ainsi consacré afin d'aider les pilotes à préparer leurs vols, en terme de prévisions météorologiques et de connaissance des espaces aériens notamment.


Parlons de photographie maintenant. Swissapco est spécialisé en photographie animalière, mais pas seulement. Nous nous voulons très polyvalents et pratiquons volontiers la photographie de reportage et d'événements. Anniversaire, soirée d'entreprise, concert, mariage, naissance, enterrement, ... tous vos événements méritent des photographies de qualité que nous sommes à même de vous proposer. Mais notre principale activité est la photographie animalière. Nous réalisons des photographies dont vous pouvez avoir un petit aperçu dans nos galeries, sous l'onglet "Photographies". Si une photo vous plaît, vous pouvez nous en commander une impression sur différents supports. La rubrique "Produits" vous présentera au mieux les supports disponibles et les conditions de vente. N'hésitez donc pas à aller y faire un petit tour !



Qui suis-je ?


Mathieu Arlettaz, 1984, pratiquant la photographie depuis 1998, d'abord en argentique, en développant moi-même mes pellicules noir/blanc, puis en numérique avec un équipement qui s'est continuellement amélioré. Je travaille actuellement exclusivement sur des boitiers de la marque Canon. Pour l'animalier, j'utilise le fabuleux boitier 7D mark II, jumelé au téléobjectif Sigma 150-600mm Sport. En plus de cet équipement, j'utilise d'autres produits Canon (boitiers, objectifs, ...) afin de m'adapter aux autres situations (grand angle, faible luminosité, ...).


Toujours passionné par les engins volants les plus fous, j'ai la chance de pratiquer le parapente depuis 2004, et de l'enseigner depuis 2012. L'occasion m'a été donnée de voler dans de nombreux pays étrangers, comme France, Espagne, Islande, Israël et même la Palestine.


Swissapco est l'entreprise que j'ai créé et pour laquelle je suis le seul photographe fixe. Cependant, je dispose d'une liste d'autres photographes partenaires ou assistants qui peuvent travailler comme auxiliaires dans le cadre de gros contrats (mariage, soirées, ...).



En quoi la photographie a changé ces dernières années ?


Pratiquant la photographie depuis 1998, j'ai donc découvert cet art à la magnifique époque de la photographie argentique. On insérait des films coûteux dans notre appareil. Une fois celui-ci terminé, après 24 ou 36 poses seulement, on devait l'enrouler, l'extraire délicatement de notre appareil et l'apporter dans un laboratoire de développement où on commandait les tirages souhaités. Le processus était très long et coûteux. On ne voyait pas directement le résultat et devait attendre souvent pas loin d'une semaine pour voir les tirages.

Pour palier à ces inconvénients, et pour en apprendre plus, j'ai eu la chance de pouvoir utiliser le laboratoire de mon école pour y développer, durant mes pauses, les 24 ou 36 clichés réalisés durant le week-end. Mon budget ne me permettait en effet pas de prendre plus de photographies. Les pellicules ainsi que les produits de développement étaient chers, réservant la photographie aux personnes souhaitant vraiment en faire et ayant suffisamment de moyens.


De nos jours, la technologie a fait de nombreux progrès et la photographie semble à la portée de chacun, ce qui complique considérablement le travail des photographes. Nous devons continuellement faire nos preuves, montrer la plus-value qu'a notre travail sur une simple photo prise par un smartphone comme quasi tout le monde en a sur lui. Chacun se croit photographe une fois qu'il sait utiliser le mode "automatique" de son appareil. Souvent sans réaliser les limites de ces modes "faciles".


La photographie a subi un tournant, mais je reste convaincu que l'étape de la photographie argentique est très riche si ce n'est vitale pour réaliser de belles photographies numériques. Aujourd'hui, la photographie est quasi gratuite, une fois que l'on a acquis le matériel nécessaire. On prend des centaines, voir des milliers de photos en une seule journée. Le mode rafale permet de saisir l'instant exacte auquel la goutte d'eau de la chute a touché la surface du lac, ou auquel le footballeur a touché la balle. On réalisera alors des centaines de clichés pour n'en garder qu'une ou deux de bonnes, du maximum de l'action.


Pour la photographie animalière aussi, le matériel qui s'améliore continuellement nous aide grandement. En photographie plus traditionnelle, il est possible de prévoir, si ce n'est d'envisager très sérieusement, l'image que l'on souhaite obtenir, et on pourra adapter beaucoup d'éléments (place des personnes que l'on souhaite photographier (lors d'un shooting par exemple). En photographie animalière, on doit trouver l'emplacement de l'animal que l'on souhaite photographier, et s'y adapter pour avoir le meilleur réglage et cadrage pour réaliser la meilleure photo possible ! Dans ce cas de figure particulièrement, un appareil performant est particulièrement appréciable. On travaille souvent en faible luminosité, ce pourquoi les technologies actuelles sont profitables (stabilisateur d'objectif, ...).